symbbole chant

Carlos Baumann | Christine Python | Andrew Audiger | Sara Oswald | Ganesh Geymeier |
Baiju Bhatt | Mathias Demoulin | Solal Excoffier


Ganesh Geymeier (saxophone)





Né en 1984 à Lausanne, germano-malaisien, Ganesh Geymeier commence le saxophone en autodidacte. C’est à travers des relations de maître à élève qu’il apprend les bases de l’instrument. En ces maîtres se trouvent Charles Schneider, Robert Bonisolo, Steve Lehman parmi d’autres.

Il collabore dans de nombreux projets en tant que co-leader. On le découvre dans ses débuts en 2007 avec le trio Holunderblüten (Noémie Cotton, Fred Burki). Après deux albums le trio aura tourné dans toute la Suisse. On dit de Ganesh : « Un musicien brillant, modeste et attachant, son lyrisme et son rythme, loin d’être incompatibles, servent avec bonheur une permanente invention, empreinte d’un « feeling » étrange fait de sensibilité personnelle poly-culturelle ».

La musique traditionnelle de l’Inde et du continent africain sont les principales sources de connaissance sur lesquelles il fonde son travail de l’instrument et de la musique. Egalement influencé par des musiciens tel que Pharoah Sanders, Yusef Lateef ou encore Charles Lloyd parmi d’autres, il retrouve chez eux la même passion pour les anciennes traditions.

En 2013 il invite Stade (Calpini/Audetat) et le chanteur berlinois Black Cracker pour un concert live qu’il produit à Montreux et presse sur un vinyl.

Avec une vingtaine d’albums derrière lui et de nombreux concerts en Europe, Asie et en Afrique du Sud, ses différentes rencontres et expériences lui ont permis de se produire en Suisse, en France, en Allemagne, en Thaïlande, en Inde, à New York, à Paris, au Luxembourg, en Chine, à Hong Kong, en Afrique du Sud et dans des festivals reconnus tels que Montreux Jazz, Cully Jazz, Bern Jazz, Jazz à Juan, Swiss Diagonales, Grahamstown Festival, Cape Town Jazz, Shanghai Jazz Festival.

Profondément touché par la musique traditionnelle et improvisée, Ganesh Geymeier collabore avec de nombreux projets, dans lesquels il développe et recherche un son propre. Son groupe Bad Resolution qu’il partage avec le batteur Christophe Calpini sort un premier disque en 2015 très apprécié de la presse suisse, et continue avec un deuxième album qu’il sort uniquement par internet en proposant un morceau par mois de janvier à décembre 2018.

Son dernier projet en date réunit le batteur Lionel Friedli et le contrebassiste Patrice Moret avec qui il obtient une carte blanche au bar le Bout du Monde à Vevey pour développer leur son.

Il part en Afrique du Sud pour des recherches dans la musique traditionnelle de l’est du pays, et vit 2 semaines par année avec des femmes qui lui montrent des techniques vocales sur du chant guttural. Il enregistre et joue avec ces femmes en décembre 2017.

Un autre voyage au Maroc lui fait rencontrer un grand maître de guembri (instrument gnawa), avec qui il finit par avoir une belle relation et se fait enseigner cette musique ainsi que la culture qui lui est associée.

Actuellement Ganesh Geymeier, développe un projet solo avec son ordinateur à portée de mains, où s’expriment le souvenir de toutes ses rencontres et expériences musicales et/ou humaines, qu’il promène dans son saxophone ténor lui servant de balai de sorcier.

ganeshgeymeier.com